Terres Puègmirol dans les Royaumes Renaissants Index du Forum
"Mais d'aventures, en amertume"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Terres Puègmirol dans les Royaumes Renaissants Index du Forum -> Pavone Canavese -> le Château
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shera
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2009
Messages: 32
Localisation: Annecy

MessagePosté le: Dim 21 Nov 2010 - 20:53    Sujet du message: "Mais d'aventures, en amertume" Répondre en citant

Depuis combien de jours était-elle là, sans que rien ne change ni ne bouge ? Tout était donc tracé, immuable, imperturbable icy ? Quel ennui !

Il est vrai que Shera avait accouru au chevet de son amie, sans réfléchir, sans se poser la moindre question, si ce n'était comment arriver au plus vite auprès d'Elle, la belle Rousse. Toujours cette impulsivité, qui la faisait se placer au devant du danger, comme si elle n'était qu'un bouclier, toujours preste à protéger.
Elle savait qu'elle laissait sur son passage une impression de froideur et d'indifférence, mais pouvait on seulement s'imaginer à quel point elle pouvait s'inquiéter, se ronger les sangs, regretter le goût amer du passé, en rester à vie perturbée.

Alors oui, dans le pire, elle ne tremblait pas, elle ne pleurait pas, elle paraissait toujours preste à tout encaisser, à tout supporter. Après tout, une bohémienne exilée, ça en a vu d'autres ! C'est ce que laissait à penser son comportement, ses attitudes. Mais à l'intérieur, tout était bien différent.


L'annonce de la proche Mort de Servane l'avait replongé dans ces démêlés avec la Franche Comté, à l'époque de la Mort de Fabulous. Contre toute attente, Shera ne s'en était jamais remise. Fabulous avait été beaucoup dans sa vie : un ennemi, un ami, un "aimant", un frère d'arme, un dirigeant ... Elle avait toujours pu compter sur lui, sur son sens inné de la justice. Et pourtant il était mort, sans qu'elle ne soit là, sans même qu'elle ne soit là pour lui, l'aider, le défendre, lui porter secours. Et le pire de tout, elle n'avait même jamais retrouvé son corps. Il était mort dans un total anonymat, il était mort seul ... Chose impossible, inconcevable chez les Andalous.
Alors pour Servane, elle ne pouvait accepter qu'il en soit autant. Seul, Eddo, avait mesuré son désarroi ; il faut dire qu'il commençait à bien la connaistre et ne s'arrestait plus aux murs des représentations ; non il savait aller et comprendre au delà de la façade qu'elle arborait !
Et elle avait été soulagée d'arriver, avant "le drame". Il lui semblait avoir inverser la donne, gagner sa chance de tout recommencer, de tout changer !


Toutefois, le danger de mort s'en étant allé, Shera se trouva fort dépourvue ...

Oui, Shera était aux costés de Servane, mais elle était totalement impuissante face au mal qui la rongeait ; la belle n'avait plus usage de ses jambes, sa main droite avait encore bien du mal à remuer, son humeur était mauvaise, son moral au plus bas.
Si, dans un premier temps, Shera s'en était voulu de ne pas être restée au côté de la rousse et de l'avoir accompagnée dans ces voyages, elle s'était vite rendue compte que sa vie à elle, n'avait finalement pas manqué de piment, et qu'elle avait évité de se retrouver tel un légume sur cette couche poisseuse.
D'autre part, son état de santé, réclamait constamment soins, exercices, toilettes, massages, prises de tisanes, de plantes et repos, ... et laissaient très peu de temps aux retrouvailles des deux amies.
Et puis, le temps avait passé. Même si elles étaient restées en contact, toujours, s'aidant dans les affaires de l'une, de l'autre, il y avait dans leur échange une sorte de fossé qui s'était installé.

C'est en allant à la rencontre de la Rousse, que Shera prit conscience de son propre changement. Elle avait désormais du mal à accepter l'inactivité, l'inconfort, les mauvaises odeurs, et même la Solitude, qui pendant longtemps fut sa meilleure compagne de voyage. Shera avait appris à aimer l'eau chaude, la propreté, les fleurs, les couleurs, la beauté des mobiliers, l'accueil confortable d'un foyer, la chaleur d'une cheminée et des discussions entre amis ... Tout ce qu'on ne trouvait que rarement dans les voyages. Elle avait appris à prendre soin d'elle, et de son langage aussi.
Icy, il lui semblait être seule, sale, isolée, enfermée, inutile ... et ce poids grandissait jour après jour.

Elle apprit ainsi que malgré tout ce qu'elle pouvait dire, son meilleur ami, en place de confident et protecteur, était Eddo, qu'elle était tombée amoureuse d'Evrard comme on tombe d'un tabouret (sans s'en rendre compte et douloureusement, mais toujours on remonte en selle en veillant à ce que personne n'ai vu la chute...), que son fils n'était plus sa seule raison de vivre et que son passé ne l'avait pas aidé à estre meilleure mère, mais aussi que tous ces gens là, en plus de Tante Jeanine et Lisyane, étaient devenus sa famille de coeur. Elle avait donc appris à plus de trente ans, qu'elle avait un coeur, et qu'il savait se remplir, s'élargir peut être même se guérir.
Qu'elle était belle sa vie là bas !

Pavone et son magnifique château aux allures romantiques, à l'exquise harmonie italienne, au bonheur renversant !
Annecy et son lac aux couleurs chatoyantes, entourées de montagnes impressionnantes.
Le Fût follet, sa charmante auberge, où elle cotoyait en permanence les personnes phare de la vie du village et du duché, s'informant de tout, ne s'étonnant plus de rien.
Une sorte de royaume de sécurité où elle régnait en maîtresse, confortablement installée.
Elle avait un sens à sa vie, parce que les gens autour d'elle lui donnait vie. Et alors, tout prenait sens.

Icy, elle avait réappris la misère, l'ennui, le dépit, la mélancolie ... et aussi, la colère. Des années qu'elle travaillait à guérir de son passé en Franche Comté, à oublier ses sentiments, ses blessures à l'âme, ses meurtres, ses trahisons, ses ennemis, ses persécutions. Une nouvelle avait suffi à tout raviver. Le Blaireau était dans le coup. Elle avait réactivé des contacts anciens qu'elle aurait préféré oublier ... elle avait appris ses petits voyages, ses petits tracas ... De la Macricri à l'Epson, en passant par la Dina et la Lothilde, et des tas d'autres certainement, il avait bien su préserver sa place de Sénéchal, et il devait généreusement gagner sa vie. Elle ne le lui aurait pas reproché, si elle ne l'avait soupçonné d'être une sorte de mercenaire ou condottière caché, et surtout s'il n'avait pas battu à mort son amie, la belle Servane. Tant d'années qu'elle ne l'avait pas vu, tant d'années qu'elle avait semée précieusement loin de cet être abject qui avait réussi à réveiller chez elle des sentiments au moment même où elle perdait Fabulous, pour la jeter quelques jours plus tard dans les bras de l'armée Comtoise et ses obscures géosles.
Alors aujourd'hui, si elle devait lui régler son compte, pour embrasser mère Prudence, elle le ferait sans l'ombre d'une hésitation. Il était toujours là pour lui faire ressentir douleur, tristesse, colère et doute. Bientôt, il ne serait plus là ! Elle s'en fit la promesse !

Elle avait conscience qu'il fallait qu'elle inverse cette noirceur qui reprenait force en elle. Alors, dans le petit taudis qui lui servait de repère, elle sortit de son coffre parchemins et encriers, et se laissa envahir par de doux sentiments d'amour, puisant réconfort dans les lettres passées.
Elle écrivit à Eddo, Evrard, Angel, les rassurant et les questionnant à tour de rôle.
Cette nuit là, il lui parut dormir mieux et plus facilement.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Nov 2010 - 20:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Terres Puègmirol dans les Royaumes Renaissants Index du Forum -> Pavone Canavese -> le Château Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Legend Template designed by BrideXIII
Terres Puègmirol dans les Royaumes Renaissants Index du Forum FAQ Rechercher Profil S’enregistrer Groupes Membres Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion